Illustrations

Lettering & dotwork

Nouvelle semaine, nouvelle illustration ! Et cette fois-ci, j’ai mêlé lettering et dotwork.

Je vous parle depuis quelques temps de la technique du dotwork que j’essaie d’apprendre et de maîtriser un peu plus à chaque illustration. Je ne vais pas revenir dessus, je suis en train de préparer un article détaillé sur le sujet.

Mais je ne vous ai pas encore parlé du lettering. Le lettering (anglicisme de « lettrage ») consiste à dessiner des lettres et des caractères à la main. Cela fait maintenant plusieurs mois que je m’y essaie, à l’aide de tutos. Ainsi, pour m’entraîner je reproduis des lettering déjà existants comme ceux du merveilleux typographe Tyrsa . Cela me permets d’exercer mon poignet à plus de fluidité, mais aussi de familiariser mon œil aux placements des lettres les unes par rapport aux autres afin de rendre l’ensemble harmonieux et cohérent.

Je vous conseille également le site de La Ligue du Lettrage qui m’aide énormément dans mon apprentissage du lettering ainsi que la page facebook où les membres partagent leurs essais.

Pour en revenir à mon illustration d’aujourd’hui, j’ai voulu mélanger la technique du dotwork ainsi que celle du lettring, qui se trouvent également être deux procédés utilisés par les tatoueurs, dont les travaux m’inspirent beaucoup en ce moment.

Mon objectif ici était de révéler le lettering « oh! » grâce à l’illustration de fleurs. Arrivée à l’étape de l’encrage, je n’ai pas tracé les contours des lettres, c’est en fait la technique du dotwork qui les révèle.

C’était la première fois que j’essayais de former un motif à l’aide d’un autre, et je suis en ce moment même en train de retenter l’expérience ! Donc restez connectés !

Laisser un commentaire